Accueil

Le Retour de la Panthère Rose (Blake Edwards, 1975)


tags | , , , , , , ,

0 comments

La Panthère Rose est de nouveau dérobée ! L'inspecteur Clouseau est désigné pour enquêter, tout porte à croire que le voleur est le Fantôme, dont la signature a été retrouvée sur le lieu du vol. Clouseau tente de le localiser par sa femme, en Suisse, alors que le Fantôme est à Lugash et tente de retrouver le voleur qui se fait passer pour lui...

Encore enivré de The Party et de Quand l'Inspecteur s'Emmèle, nous avons prolongé l'expérience Sellers-Edwards avec ce troisième Panthère Rose. Conforme à nos souvenirs ce retour, 10 ans après le précédant "retour", est le premier vrai bémol de la série, maladroit et poussif, même si Clouseau parvient à arracher quelques sourires.

Alors que le deuxième Panthère Rose avait  réussi à créer un personnage drôle et truculent, Le Retour de la Panthère Rose détruit ce bel ouvrage. Peter Sellers retrouve donc son imper et son improbable accent français, mais pousse les curseurs de l'humour à fond, trop, ôtant ainsi à son inspecteur toute la finesse qu'on lui avait découvert auparavant. Clouseau lorgne vers le clownesque poussif, et les scénettes que lui a réservé Blake Edwards peinent à séduire. Bien sûr le talent de Sellers livre quelques excellents gags, mais le niveau général se borne à un premier degré qui rapidement fatigue, et la grosse mécanique fonctionne bien plus efficacement sur les enfants que sur les adultes. Comme si Sellers avait manqué ses retrouvailles avec son personnage, le spectateur aussi ne trouve plus ses repères et doit prendre son mal en patience pour que le bon gag s'annonce enfin.

A blâmer aussi dans cette suite un peu lourdingue, la pâle réalisation de notre Blake Edwards préféré, qui lui aussi a loupé ses retrouvailles avec la Panthère Rose. En récupérant la trame de la Main Au Collet, avec le grand voleur retraité qui doit capturer le voleur actif pour se disculper, Blake Edwards réalise une pseudo parodie, un remake caché, du Hitchcock et le saucissonne des scénettes avec Sellers. La mayonnaise est loin de prendre, et en plus de manquer de rythme, La Retour de la Panthère Rose se dote d'une structure bancale et indigeste, alternant les apparitions de Clouseau avec l'enquête du Fantôme, qui soit dit en passant s'avère des plus ennuyeuse. Le verdict final est limpide, contrairement à son découpage, Le Retour de la Panthère donne l'impression d'être un film "sérieux" (remake fauché du Hitchcock ?) dans lequel on aurait inséré des scènes comiques d'un autre film ! Bien en dessous de ce que Blake Edwards est capable de faire, ce retour est pataud et boursouflé, son humour pas toujours inspiré, souvent bien indigeste : le retour tourne au ratage...

Au milieu de ce trois-quart naufrage, il reste quand même notre inspecteur Clouseau national, toujours en prise avec son supérieur, qui parvient dans chacune de ses apparitions, ou plutôt de ses cabotinages, à trouver un instant de grâce pour balancer le gag ou la mimique... Si Le Retour de la Panthère Rose est mauvais, Peter Sellers sauve les meubles et même en mode inspiration minimum offre quelques passages drolissimes... Il y a bien sur les attaques de Kato (enfin, la première), et puis ce dragueur de boite de nuit... C'est peu, mais mieux que rien. Alors c'est sûr, tout ça n'est pas bon, pas fin, constellé de gags balourds, mais les quelques bon éclairs comiques (rares !) qui le traversent récompensent largement le spectateur en quête de simple moment de détente basique, voire un peu régressive. On est pas fâché, mais c'est tellement moins bien que quand c'était mieux...

Procurez-vous Le Retour de la Panthère Rose ou d'autres films de Blake Edwards ou avec Peter SellersChristopher PlummerHerbert Lom ou Catherine Schell

Laissez un Commentaire