Accueil

Robot et Frank (Jake Schreier, 2012)


tags | , , , ,

0 comments

Frank est un ancien cambrioleur qui vit seul. Pour l'aider avec sa mémoire qui commence à défaillir, il se voit imposr par son fils la présence d'un robot assistant. Au début réticent, une relation d'amitié va s'installer entre Frank et Robot, un véritable coup de jeune pour Frank qui va même renouer avec son ancienne activité de monte-en-l'air, avec cette fois un acolyte artificiel !

Les apparences sont trompeuses... Robot And Frank, avec l'allure enfantine de son robot et son approche sensible, pourrait laisser imaginer une histoire destinée en priorité à un jeune public. S'il peut effectivement l'être, il est aussi, et surtout, une approche  fine de la vieillesse, approche que nos jeunes têtes ne goûteront certainement que trop peu ! Sensible, délicat, touchant intelligent, fin et divertissant (rien que ça), Robot et Frank surprend par l'angle avec laquelle il traite son histoire. Frank Langella propose une magnifique interprétation dans un film faussement naïf : Robot And Frank, est loin de l'intelligence "artificielle" et grandement "opérationnel"...

Il y a peut-être avant tout pour sceller la réussite de Robot And Frank, les magnifiques personnages que construisent les acteurs... Tout est dit pour Frank Langella, il incarne avec une classe et une conviction sans faille cet ancien gentleman cambrioleur à la mémoire vacillante et oriente avec efficacité le spectateur sur ce que sa prestation laisse apparaître de la problématique de Frank : l'âge, la solitude... L'autre composition bluffante du film c'est Robot, sorte de "petit astronaute" à l'allure encore de prototype avancé, un peu moche, un peu ridicule, pour lequel on se demande un temps si l'acteur dedans n'a pas trop chaud... avant de se demander ensuite s'il n'y aurait pas finalement dedans une véritable âme, une vraie vie ! Judicieusement designé pour être raccord avec le concept d'un futur proche, le ridicule presque kitch de Robot devient un atout ! Cette boite de métal risque fort de vous émouvoir au-delà de toutes vos prévisions.

L'autre qualité incontournable, c'est la manière avec laquelle Jake Schreier traite son sujet. Jamais mièvre, jamais démonstratif, ni même simpliste, il élabore touche après touche, détail après détail, un décor convaincant et dessine, par ses omissions contrôlées ou les non-dits de son (ses) acteur (s), un portrait particulièrement touchant d'un homme, d'un père, à l'aube de son déclin... Jake Schreieir trouve un équilibre harmonieux entre la fable imaginaire et ce regard, un poil amer, sur le "vieillir en société". Marier hier et demain, est souvent source de poncifs et de lieux communs, Robot and Frank les évite habilement et propose un film divertissant tout en faisant s'agiter certains de nos petits neurones ! La solitude, la vieillesse, notre nature, la famille, l'autre, l'amitié : sans sortir les violons Robot And Frank, mine de rien, touche un peu à toutes ces choses essentielles, simplement...

Robot And Frank est donc une bien élégante réussite à notre sens. A la fois simple et profond, et aussi divertissant que solide. On apprécie aussi beaucoup le traitement science-fiction de Robot And Frank : ici la SF se fait discrète (et aussi terriblement humaine, sous la forme maladroite du "petit bonhomme astronaute") et elle est utilisée pour mieux lire notre présent... Loin de la mièvrerie attendue, Robot And Frank se pose comme l'excellente surprise de ce mois, à la rédaction ! Pas la carrure d'un "grand film", certes, mais toute la sincérité, la générosité et l'intelligence nécessaire qu'un film réclame pour laisser cette délicieuse impression que procure LE film qui surprend, vous donne "sa petite claque" et vous laisse un souvenir tenace. On a craqué sur sa simplicité, ses acteurs et son grand soin : la rédaction vous invite à en faire autant !

Procurez-vous Robot et Frank ou d'autres films de Jake Schreier ou avec Frank LangellaLiv Tyler ou Susan Sarandon 

Laissez un Commentaire