Accueil

Archive for juin 2013

Die Hard : Belle Journée pour Mourir (John Moore, 2013)


tags | , , , , , ,

0 comments

John McLane va en Russie pour renouer les liens avec son fils qui est jugé pour des crimes qu'il a commis. Lors du procès, son fils s'échappe avec un autre condamné, mais ils sont pourchassés par les hommes de main d'un puissant politique. John McLane tombera bien évidemment au pire moment et sera embarqué dans une nouvelle histoire qui lui ramènera son fils, mais lui ruinera ses vacances !

Bobo la tête... Bobo le petit coeur... La saga sympa et bourrine vient de prendre un sérieux coup sur le cabochon avec ce cinquième épisode laborieux. Oublions, bien sûr le modèle qui lança 10 ans de ciné d'action, oublions aussi ses deux autres suites funs et efficaces en leur temps, oublions enfin le chant du cygne inutile, mais sympa quand même, du 4ème épisode... L'enterrement se fait donc en Russie, en compagnie du fiston (le méchant de Jack Reacher) et ce Die Hard ne ressemble à rien si ce n'est un autre action-movie lambda. N'utilisant de la série que le nom, ce dernier Die Hard à bien du mal à amuser, encore plus à intéresser...

Lire la suite...

My Brother The Devil (Sally El Hosaini, 2012)


tags | , , , , , , ,

0 comments

Dans une cité de la banlieue londonienne, deux frères d'origine étrangère grandissent entre les gangs, la drogue et des repères familiaux fragiles, mais indispensables à leur identité. Alors que Rashid garde un oeil sur sa famille, surtout sur son jeune frère Mo, et souhaite prendre du recul avec les magouilles du quotidien, Mo souhaite quant à lui suivre l'exemple de son frère... Quel que soit le parcours de chacun, il ne se fera pas sans difficultés, ni un certain courage...

S'il y a bien une chose avec laquelle le cinéma britannique est à l'aise, c'est l'approche sociale de ses problèmes. My Brother The Devil s'attaque à la problématique des banlieues et de l'intégration de sa jeunesse originaire d'ailleurs. Abordant frontalement l'économie parallèle, la menace intégriste, l’ascenseur social et l'homosexualité, My Brother The Devil nous rappelle que la France n'est pas seule à faire face à ses difficultés en banlieue, et qu'en Angleterre comme ailleurs la jeunesse issue de l'immigration doit batailler plus que ses citoyens d'origines pour gagner sa part du gâteau. My Brother The Devil n'oublie aucun des clichés de la banlieue, mais il brouille les pistes avec une belle énergie... Alors le diable, c'est qui ? pourquoi ?

Lire la suite...

Hansel & Gretel : Witch Hunters (Tommy Wirkola, 2013)


tags | , , , , , , , ,

0 comments

Hansel et Gretel ont été abandonnés au fond de la forêt et ont détruit la sorcière qui les avait récupérés... Adultes, ils continuent de tuer des sorcières, c'est leur profession ! Ils sont engagés par un village pour retrouver des enfants disparus. Ils devront réussir leur mission avant qu'une terrible sorcière n'ait sacrifié les enfants...

Curieux plaisir coupable que ce triste spectacle cinématographique... On pourrait se dire, sauf surprise inattendue, qu'il n'est à priori pas utile de voir Hansel et Gretel Witch Hunters pour s'en faire une idée. La vraie question n'est pas "est-ce que c'est bien", mais plutôt "est-ce qu'on va s'y amuser"... Blindés de nos aprioris, on est pourtant obligés d'avouer qu'on a bien aimé Hansel et Gretel Witch Hunters à la rédaction. Grand n'importe quoi bien loin des ambitions d'un Hansel et Gretel par Yim Pil-Sung, ce conte pour enfants à la sauce super-héros est autant divertissant et fun que crétin et régressif... On vous livre quelques clés, histoire d'y voir plus (moins ?) clair...

Lire la suite...

Dark Skies (Scott Charles Stewart, 2013)


tags | , , , , , , , , ,

0 comments

Les Barrett et leurs deux enfants sont une famille comme tant d'autres dans une banlieue ordinaire. Mais lorsque chaque nuit il se produit de curieux événements à leur domicile, la petite vie tranquille des Barrett va basculer... Ils sont visités par quelque chose qui ne s'arrêtera pas à la simple blague de l'empilage mathématiques d'assiettes, mais semble s'orienter vers l'enlèvement d'un des membres de la famille...

Nos lecteurs les plus fidèles l'auront remarqué, en ce moment la rédaction est davantage orientée "genre" ou "grosses machines" que "classique" ou "ciné d'ailleurs" (patience, ça revient...)... Dark Skies en est notre récompense ! La voilà notre bonne surprise du mois, le voilà notre petit film qui nous a donné sa petite claque ! Dark Skies n'est pas la révolution d'un genre (ni un énième found-footage comme on pourrait hâtivement le penser !), mais son ambiance, son traitement et certains de ses choix ont emporté notre adhésion totale à sa proposition. Quelque part situé entre Poltergeist et Rencontre du Troisième Type, Dark Skies nous fait son petit numéro sans jamais céder aux pressions qui pèsent sur le traitement et le sort de la famille 'ricaine au cinéma, il réussit même à nous surprendre et nous faire gentiment flipper ! On vous dit ce qu'on a terriblement aimé dans Dark Skies...

Lire la suite...

Texas Chainsaw 3D (John Luessenhop, 2013)


tags | , , , ,

0 comments

Heather se rend au Texas avec des amis pour découvrir la demeure dont elle a hérité d'une partie de la famille qu'elle ignorait...  Elle va rapidement se rendre compte que la maison n'est pas inoccupée et que l'occupant n'est autre que Leatherface, l'auteur du terrible massacre de 1974, et qu'elle est liée à la famille de celui-ci...

En grand fan du premier Massacre à la Tronçonneuse, et même de la saga en général, malgré des épisodes 3 et 4 réellement ratés, nous nous sommes intéressés à cette 7ème exploitation du tueur à la tronçonneuse. Ce Texas Chainsaw 3D commence directement après la dernière scène mythique du premier opus, on se surprend alors à espérer une bonne surprise, il faudra hélas faire sans, car Texas Chainsaw s'effondre sur sa courte longueur... 7 épisodes au compteur pour la saga : le chiffre 3 n'est décidément pas le lucky number pour Leatherface...

Lire la suite...

Conversation Secrète (The Conversation - Francis Ford Coppola, 1974)


tags | , , , , , , ,

0 comments

Un expert de la surveillance enregistre un couple pour un client privé. Surpris par le caractère anodin de la conversation, il s'interroge sur celle-ci, ainsi sur sa possible signification. Il décide de ne pas livrer le fruit de sa surveillance sans en savoir davantage. La vérité se cache t'elle dans cette simple conversation ? Jusqu'où ses clients sont-ils prêts à aller contre le couple ? Et contre lui ?

L'Amérique des 70's... Coppola... Une Palme d'Or... Le Watergate qui explose au grand jour cette même année... Conversation Secrète est de ces grands films (comme Network !) qui sont injustement oubliés, peu cités et rares sur nos écrans (Conversation Secrète n'est pas édité en DVD en France...). Une réalisation impériale pour un chef d'oeuvre tout en nuance et en subtilité, parano jusqu'à l'os et symptomatique d'une Amérique en pleine crise d'identité, entre le Vietnam et un scandale à venir... Film obsessionnel sorti la même année qu'un autre monument malade (on pense à notre cher Massacre à La Tronçonneuse), Conversation Secrète doit être redécouvert...

Lire la suite...

Matrix (Lana Wachowski, Andy Wachowski, 1999)


tags | , , , , , , ,

1 comment

Thomas Anderson, est un hacker connu sous le pseudo de Néo. Il est contacté par Morpheus qui l'incite à aller plus loin dans les questions qu'il se pose sur la Matrice. Qu'est-ce que la Matrice ? Un cyber espace ? Un mythe ? La réalité ? Ce que va découvrir Néo dépasse de loin tout ce qu'il pouvait imaginer sur la Matrice.

Presque 15 ans plus tard, et après deux suites aussi prétentieuses qu'indigestes, que reste t'il de la Matrice ? Nous nous sommes posé la question, suite à l'envie subite de la touche féminine de notre rédaction qui à lâche "On peut voire Matrix ???". Dont acte ! Succès critique et surtout commercial, le joujou des Wachowski est bien moins digeste et impressionnant que dans nos souvenirs, mais il reste un beau produit, en phase avec son temps d'alors, et doté d'une belle ambition SF (qui le perdra dans ses suites...). On lâche notre triste réalité de 2013 pour entrer dans la Matrice de 1999...

Lire la suite...

Grave Encounters 2 (John Poliquin, 2013)


tags | , , , , , , ,

0 comments

Un étudiant en cinéma pense que le film Grave Encounters n'est pas un faux documentaire et que les images qu'il contient sont réelles. Il décide avec quelques amis d'aller tourner sun documentaire sur le lieu où le premier avait été tourné... Et forcément... :-)

"Encore un found-footage...", c'est bien sûr par là que nous avons commencé à reculons la découverte de Grave Encounters 2, mais néanmoins habités de cet espoir (vain ?) de retrouver la force d'un Blair Witch Project. La rédaction en a bouffé du found footage... et force est de reconnaître que peu son convaincant, démontrant chaque fois les limites d'un genre exigeant et exiguë  Alors que le premier Grave Encounters avait su nous séduire et nous avait fait sursauter, cette suite maladroite retente l'expérience en reprenant l'un des ressorts habituels du genre : "et si c'était vrai", ici du premier film. Bonnes idées flirtent avec trahisons dans cette seconde visite du bâtiment infernal...

Lire la suite...

Gatsby Le Magnifique (Jack Clayton, 1974)


tags | , , , , , , ,

0 comments

Dans l'entre guerre, à Long island, toute la riche bourgeoisie américaine se retrouve dans les fêtes fastueuses organisées par Jay Gatsby. Nick Carraway, son voisin, va devenir l"ami de cet homme qui intrigue tout le monde, sur lequel le de nombreuses rumeurs circulent, et qui se révélera bien différent du milieu dans lequel sa fortune le positionne... Mais qui est vraiment Gatsby ?Que cherche-t'il  ?

Avec l'arrivée d'un remake (encore un !) par Baz Lhurman, il nous est monté une folle envie de voir (ou revoir pour certains à la rédaction) le Gatsby version 1974... Drame, histoire d'amour et critique sociale à l'image floue (au propre comme au figuré), le film de Jack Clayton nous replonge avec délices dans un pur ciné 70's de studio, et nous fait adroitement découvrir ce "magnifique", tout habillé d'une image très Hamiltonnienne. Critique sociale et amour s'y mélangent, entre fleur bleue et drame cruel, et ce Gatsby 1974 nous offre un délicieux voyage dans le temps. Un double voyage dans le temps, devrions même dire, puisque la riche fresque 30's se double de quelques agréables clichés du ciné US 70's... Petit tour d'horizon...

Lire la suite...

L.A. Takedown (Michael Mann, 1989)


tags | , , , ,

0 comments

A Los Angeles, le détective Vincent Hanna traque le gang de Patrick McLaren, un braqueur expérimenté. Chacun fait ce qu'il sait faire, chacun sait ce que l'autre doit faire : le braqueur et le policier commencent une partie de chat et de la souris, au détriment de leur vie respective...

Heat... Six ans avant de mettre en image la mythique confrontation Pacino / DeNiro, Michael Mann en réalisait, sur la base du même scénario, une première version pour la télévision : L.A. Takedown. Presque 2 fois plus court que son ainé, on y retrouve cependant tout les ingrédients qui feront de Heat une perle parfaite, un film énorme... L.A. Takedown est bien loin de Heat (pour ne pas dire incomparable), mais même si son intérêt et sa qualité sont faibles, l'exercice est passionnant à regarder... Prototype approximatif dans lequel il est difficile d'entrevoir la noblesse de sa matière, L.A. Takedown en dit pourtant long sur ce qu'à un réalisateur a en tête, sur la gestation d'une oeuvre... Le magnifique Le Solitaire (The Thief) en 1981... le chef d'oeuvre Heat en 95... et au milieu L.A. Takedown, avec encore cette farouche volonté de décrire et comprendre de quoi sont fait les personnages moteurs de l'action, plutôt que de simplement la montrer. Cliquez...

Lire la suite...

Lords Of Salem (Rob Zombie, 2012)


tags | , , , , ,

0 comments

A Salem, Heidi, une animatrice radio, reçoit un mystérieux disque. Lorsqu'elle passe l'enregistrement, elle déclenche sans le vouloir le retour d'un groupe de sorcières tuées au 18ème siècle... Heidi risque de devenir le bras armé de leur terrible vengeance.

Le Rob Zombie est arrivé ! En l'espace de 2 films, La Maison des 1000 Morts et surtout The Devil's Rejects, le chanteur de métal s'est forgé une réputation dans le ciné d'horreur et fantastique ! On devra aussi citer son remake de Halloween (que nous aimons moins...) car Rob Zombie semble s'orienter définitivement vers une John Carpenterisation de son oeuvre... ! Lords Of Salem est à ce titre particulièrement curieux, ressemblant presque à un inédit de Carpenter, tout droit sorti des 80s, comme Fog ou Prince Des Ténèbres...  Dans l'absolu, Lords Of Salem n'est pas franchement passionnant, mais il dégage quelque chose de délicieux, de très pur... Faute d'être totalement réussi, il aura au moins le mérite de proposer un excellent traitement du thème des Sorcières ainsi que de proposer une belle visions du ciné de genre. Voyons l'objet...

Lire la suite...

Trilogie de la Mort : Awakening - Aftermath - Genesis (Nacho Cerda, 1990, 1994 et 1998)


tags | , , , , , , , , ,

0 comments


3 courts métrages fantastiques sur la mort de Nacho Cerda. The Awakening : un jeune homme évolue seul dans un monde où le temps s'est arrêté... Aftermath : Dans un hôpital, se pratiquent des autopsies sur les corps sans vie. Le praticien va se livrer à des actes nécrophiles sur les corps. Genesis : un sculpteur termine la statue de sa femme défunte, elle prendra vie, alors que lui se figera...

Avant d'être le réalisateur du sympathique, mais limité, Abandonnée, Nacho Cerda avait réalisé trois courts métrages sur le thème de la mort. The Awakening est une courte oeuvre de fin d'études cinématographique, Aftermath et Genesis sont quant à elles bien plus abouties et bien plus ambitieuses. Les 3 objets se voient comme trois étapes d'un cercle, avec l'instant de la mort, le corps après la mort et le retour à la vie. Ils témoignaient de ce renouveau du cinéma fantastique de genre, et si The Awakening et Genesis restent dans les clous, c'est Aftermath qui marquera et choquera définitivement les esprits... Courts métrages, labos des cinéastes...

Lire la suite...

Hindsight (Hyun-seung Lee, 2012)


tags | , , , , ,

0 comments

Un ancien gangster retiré du milieu rêve d'ouvrir un restaurant. A la mort du parrain, la question de reprendre la succession se pose à lui... Déterminé à trouver l'assassin du Parrain, Doo-hyeon se retrouvera chasseur et proie : la bande rivale qui souhaite le voir mort charge une tueuse de ce contrat, tueuse dont il tombera amoureux... Entre cours de cuisine, romance et chasse à l'homme, Doo-hyeon est un gangster pour qui l'heure de la retraite n'a pas encore sonné...

Curieux mélange que ce Hindsight... Ni bon, ni mauvais, parfois ordinaire, parfois touchant, il échappe à toute direction forte... Empruntant tour à tout au thriller made-in-Corée, puis à la romance made-in-asia, il est bien difficile de ranger cet objet hybride, bridé et parfois débridé ! La rédaction vous livrera donc, cette fois encore, quelques reflets de Hindsight, un peu en vrac, mais pas tant que ça...

Lire la suite...

Evil Dead (Fede Alvarez, 2012)


tags | , , , , , , ,

0 comments

Cinq amis se retrouvent dans la vieille cabane familiale de Mia et David, pour accompagner le sevrage de Mia. Ils découvrent dans la cave un curieux livre rempli d'illustrations sataniques et l'un d'eux fera l'erreur d'en citer certains passages à haute voix. Le démon qu'ils viennent d'invoquer viendra réclamer ses 5 âmes dans un déluge de sang et de terreur...

Encore un remake de nos si chers et si précieux films d'horreur. Avec la longue liste de ceux déjà remaké, nous n'aurons sans doute qu'à piocher quelques arguments à gauche et à droite et les organiser pour vous donner envie (ou pas) de vous pencher sur ce nouvel Evil Dead... Allons nous soulever la question de la pertinence de ce remake ? Celle du respect de l'oeuvre originale ? Mais pourquoi tant attendre pour donner quelques indices ? La réponse à cette dernière question est que nous l'attendions ce remake-là ! Parce que, entre nous, s'il y a bien un classique de l'horreur qui avait bien besoin d'un reboot, c'est bien Evil Dead, non ? C'est par ici...

Lire la suite...

Le Dernier Rempart (Kim Jee-Woon, 2012)


tags | , , , , , ,

0 comments

 Près de la frontière mexicaine, le shérif Ray Owens veille sur la petite ville tranquille de Sommerton Junction. Mais la tranquillité sera de courte durée, puisque Gabriel Cortesz, un puissant baron de la drogue, vient de s'échapper et se dirige à près de 400 kmh sur la paisible bourgade, laissant derrière lui de nombreux cadavres... Ray Owens et ses adjoints se dresseront devant lui et ses complices, ultime rempart pour n'empêcher qu'il ne passe la frontière...

Ca faisait un moment que nous n'avions pas cité J'Ai Rencontré le Diable dans nos lignes... Avec le Dernier Rempart, voici l'occasion qui se présente puisque ce revival d'action 80's est le premier film US du passionnant réalisateur coréen. Papy Schwarzy endosse le rôle du shérif courageux et droit, prêt à risquer sa vie pour mener sa mission jusqu'au bout et arrêter le dangereux criminel... Gunfights, bolides hyper rapides, impacts de balles, fédéraux et shérif droit dans ses bottes sont de la partie pour ce pur action-movie niché entre Le Bon, La Brute et le Cinglé et un épisode réussi de Fast and Furious, pas loin d'un petit Bruce Willis old-school, un peu comme si Schwarzy avait décidé de faire son remake du Train Sifflera Trois Fois...

Lire la suite...

Ernest et Célestine (Benjamin Renner, Vincent Patar, Stéphane Aubier, 2012)


tags | , , , , ,

1 comment

C'est un fait bien connu de toutes les petites souris, les ours mangent des souris ! Célestine, une petite souris sans parents, ne croit pas du tout que les ours soient méchants. En pleine expédition de récupération de dents d'ours, sa rencontre avec Ernest, un ours solitaire, va être le début d'une amitié solide et pleine de tendresse.

Un peu de tendresse dans un monde de brutes... Avec ses dessins délicats, ses couleurs pastel et sa poésie, Ernest et Célestine à tout pour plaire... aux tout petits, bien sûr, mais aussi aux grands ! Charmante ode sur l'amitié et la différence, Ernest et Célestine est une bouffée d'oxygène qui a trouvé sans aucune difficulté sa place entre le remake de Maniac et le dernier Rob Zombie... On vous emmène faire un court tour du coté de Ernest et Céléstine...

Lire la suite...

Les Amants Passagers (Los Amantes Pasajeros - Pédro Almodovar, 2012)


tags | , , , , , , , ,

0 comments

L'avion en partance pour Mexico n'ira pas bien loin... Une avarie technique le force à tourner au-dessus de Tolède dans l'attente d'une piste pour atterrir  A bord, l'équipage haut en couleurs doit occuper les passagers de la classe affaire dans l'attente d'une hypothétique solution, ou d'un drame... La classe Eco ? Droguée par l'équipage ! L'ambiance ? Chaude, chaude...

Tiens ? Un film anti-crise ? C'est en tout cas comme cela que Pedro Almodovar nous annonce son retour sur les écrans. La première image des Amants Passagers annonce que ce film est une fiction, une simple fantaisie... les premières scènes ne feront pas mentir l'avertissement d'ouverture : Les Amants Passagers passe d'un sujet à l'autre comme les membres d'équipages de bras à d'autres... A bord de l'Almodovar, c'est cul à volonté, cage aux folles à gogo et perte de contrôle systématique... "A bord... Tout !" : y'a t'il un pilote dans l'avion ?

Lire la suite...