Accueil

Le Dernier des Mohicans (Michael Mann, 1992)


tags | , , , , ,

0 comments


Hawkeye est un "blanc" élevé par des Mohicans. En plein conflit anglo-français, il sauve deux soeurs pour d'une attaque Huron, et les escorte, avec son "père" et son "frère", pour qu'elles retrouvent leur père. La belle Cora Munro gagnera son coeur, alors que la menace Huron plane toujours.

Mis à part l'extraordinaire Heat (n'ayons pas peur des mots), rares sont les films de Michael Mann qui nous ont complètement convaincus... Le Solitaire aussi, peut-être... Même si le cinéaste peine souvent à livrer une oeuvre homogène, ne serait-ce que dans son rythme, il possède en revanche la capacité de mettre en scène quelques purs instants de cinéma...

C'est un peu l'impression que nous a laissé ce Dernier des Mohicans. Si l'on peine un peu à trouver complètement crédible Day-Lewis (pourtant à l'aise avec son personnage), si l'on peu trouver la romance déconnectée de l'action du récit, Le Dernier des Mohicans offre pourtant d'énormes moments... Enorme film d'aventure au rythme atypique, c'est justement ce rythme que Mann imprime à son film qui parfois transporte le spectateur. Comme si les péripéties n'étaient pas l'essentiel, Mann lie intimement l'action à l'écran avec l'enjeu dramatique qu'il représente pour son personnage... L'action du Dernier des Mohicans n'est jamais précipitée, comme exécutée avec réflexion et précision, elle oblige le spectateur à vivre l'Aventure (avec un grand A !) qui lui est proposée de manière presque "intime"...

Dans le cinéma de Mann le personnage principal occupe une place centrale, primordiale, il force le film à suivre son cheminement et l'oblige à suivre un rythme plus "humain" avec, comme tout individu, ses bons et mauvais cotés, ses coups de speed et ses coups de mou... Le Dernier des Mohicans est comme ça... imparfait, quelquefois naïf, quelquefois d'une subtilité rare... Parfois trépidant, et parfois bien vide... Cette spécificité de style et de rythme, encore une fois très propre à Michael Mann, trouve ici son expression dans une nature magnifiquement filmée, qui offre aux aventures de Hawkeye un somptueux décor... Les moments épiques ou exaltants ne manquent pas dans le Dernier des Mohicans, mais ils surviennent toujours quand on ne les attend pas, voire même quelquefois quand on ne les attendait plus ! Atypique et surprenant Le Dernier des Mohicans est loin d'être parfait, comme emprisonnée dans une forme avec laquelle seule Mann serait en harmonie, mais il laisse régulièrement échapper de formidables moments...

Curieux film... Curieux Michael Mann... A la fois simple et complexe... C'est ça qui donne au Dernier des Mohicans toute sa saveur : celle d'un film stimulant, souvent passionnant et finalement assez unique... C'est beau, c'est intelligent et c'est, à notre sens, infiniment plus fin, riche et passionnant qu'un Danse avec les Loups sorti deux années plus tôt (même s'ils sont tous deux bien différents, et nous sommes bien conscients que nous allons nous faire plein d'amis...). C'est amusant, nous avons déjà envie de nous y repencher, ici à la rédaction, quelques jours, à peine ,après sa découverte ! Il faudra nous dire ce que vous en pensez :-)

Procurez-vous Le Dernier des Mohicans ou d'autres films de Michael Mann ou avec Daniel Day Lewis

Laissez un Commentaire