Accueil

Affichage des articles dont le libellé est Shakespeare. Afficher tous les articles

Anonymous (Roland Emmerich, 2011)


tags | , , , , , ,

0 comments

Et si Shakespeare n'était pas le véritable auteur de oeuvres que nous lui connaissons ? Qui serait alors le véritable auteur de ces chef d'oeuvres ? Pourquoi sont elles passées à la postérité sans que son véritable auteur l'ait été ?

Le Roland Emmerich Nouveau arrive toujours avec son lot d'interrogations... Sera t'il plus ou moins mauvais que le précédant ? S'y amusera t-on autant qu'il sera raté ?
Pour ceux qui partagent ces question avec la rédaction de Doorama, cet Anonymous risque fort de les laisser sans voix.

Autant le dire tout de suite, Anonymous est un thriller historique, plutôt intéressant et voire même réussi. Si film tient la route et que l'on que Emmerich nous surprend, on ne peut aussi que constater que le réalisateur ne parvient pas à livrer des personnages convaincants et bien écrits. C'est là le principal défaut d'Anonymous.

Si Emmerich, dans sa perpétuelle quête de spectacle, réussit ici parfaitement à inhiber ses envie de grand spectacle et conserve au film un certain coté intimiste, il ne parvient cependant pas à s'interdire une révélation inutile, proche du twist psychologique, auquel il est difficile d'adhérer, ni de nous faire le petit catalogue façon "best of" du Shakespeare pour les Nuls !

Anonymous, n'est pas un film raté (loin de là), il souffre simplement d'un certain manque de rigueur. Il donne l'impression d'un grand sujet orphelin, d'un film né dans des mains encore inexpérimentées, d'un film qui aurait pu exploser avec un Auteur mais qui n'a rencontré qu'un brillant technicien : un supplément d'âme (de personnalité ?) aurait sans doute illuminé Anonymous.