Accueil

Affichage des articles dont le libellé est Walter Salles. Afficher tous les articles

Sur La Route (Walter Salles, 2012)


tags | , , , , , , ,

0 comments

 Sal Paradise veut se consacrer à l'écriture. Lorsqu'après le décès de son père il fait la connaissance de Dean Moriarty, l'amitié est immédiate, fusionnelle. Ils décident de partir ensemble sur la route, avec Marylou, l'amie de Dean, pour aller à la rencontre de la vie, de ses expériences, pour embrasser la liberté et la découverte.

Nous n'avons pas lu ce roman phare de toute une génération, ce roman emblématique de la Beat Génération (wiki !) de Jack Kerouac... Nous n'avons pas ressenti sa liberté et sa modernité, nous n'avons pas vibré sur sa quête de toutes sortes d'expériences, ni n'avons ressenti l'arrivée de l'affranchissement du carcan social, à l'arrivée des Beatnicks, que On The Road portait comme un étendard... Mais après l'adaptation de On The Road par Walter Salles, nous avons l'impression d'avoir touché du doigt et compris ce qu'il représentait. Faute de pouvoir juger la qualité de l'adaptation au cinéma de ce roman, nous avons vu une histoire, des personnages, des idées... et le résultat est là !


Lire la suite...

Carnets de Voyage (Walter Salles, 2003)


tags | , , , ,

0 comments

En 1952, Ernesto Guevara, que l'histoire retiendra sous le nom du "Che", et Alberto Granado partent pour un long voyage à travers toute l'Amérique Latine sur leur vieille moto. Ils en seront changés à jamais.

Walter Salles (La Cité de Dieu) porte à l'écran le journal de voyage de Che Guevara, avant que celui-ci ne devienne le leader révolutionnaire que l'on connait. Ce n'est donc pas "la légende" mais bien "la légende : les origines" qui est ici qui magnifiquement évoqué par le biais de ce voyage initiatique.

Le Voyage (le vrai), voilà le véritable thème de Carnets de Voyages. Que ce soit d'un point géographique à un autre, avec toute l'expérience humaines et l'enrichissement qui en découle, ou bien par l'évocation de ce qui décidera un jeune médecin à prendre par la suite les armes, Walter Salles jalonne ce parcours d'autant de rencontres et de prises de conscience qui construisent un homme et peuvent à jamais en changer la destinée.

Se cachent dans le film de Walter Salles de puissants moments d'humanité, ainsi que de formidables leçons que la vie distribue à ceux qui veulent bien les voir. Avec une mise en scène épurée, limpide et solide, Walter Salles concentre et réussit à partager une émotion folle. Il parvient à évoquer, en 2h superbement gérées, la force du Voyage et la construction d'un homme (et par le moindre), au travers de personnages simples et de situations sociales toujours abordés avec finesse.

Visuellement splendide (les paysages sont le troisième acteur magique du film !), parfaitement dépaysant et incroyablement riche par les thèmes qu'il aborde, Carnets de Voyage est un voyage initiatique (pour le Che comme pour le spectateur) qui enthousiasme et mène à la réflexion. Et qu'il s'agisse d'un morceau de vie du "Che" ou non, ne change rien à la force du film, celui-ci tire sa beauté de la simplicité des choses de la vie, et de la manière qu'elle a de nous interpeler. Simple, subtil et imparable.

Procurez-vous Carnets de Voyages ou d'autres films de Walter Salles