Accueil

Affichage des articles dont le libellé est comédie. Afficher tous les articles

Stand Up Guys (Fisher Stevans, 2013)


tags | , , , , , , , ,

0 comments

Quand Val sort de prison, c'est son pote, Doc, qui vient le chercher... 20 années se sont écoulées et leur carrière de malfrat est maintenant derrière eux. Derrière ? Pas si sûr, car malgré l'âge, on ne change pas ce qu'on a été, et ce contrat sur la tête de Val n'est pas de nature à empêcher le passé de remonter.

Pacino et Walken... Pour un peu, et on se dirait qu'une rencontre mythique à la Heat va se jouer devant nous... Le King of New York rencontre donc un autre parrain pour cette comédie douce-amère sur des gangsters retraités-mais-pas-tant-que-ça. Il faudra rajouter Alan Arkin à l'écrasant duo, et il faudra aussi accepter Stand Up Guys sans trop réfléchir pour pouvoir en profiter. Non pas qu'il déçoive, mais plutôt qu'il surprenne !

Lire la suite...

Mariage à Mendoza (Edouard Deluc, 2013)


tags | , , , , , , ,

0 comments

Marcus et Antoine, deux frères, débarquent en Argentine pour célébrer le mariage de leur cousin. Mais entre Antoine qui laisse en France un couple en miette, et Marcus l'artiste-poète qui cache à son frère son traitement, le voyage sera parsemé d'aventures... Marcus et Antoine vont se redécouvrir au fil de leurs échanges et de leurs rencontres...

Dans l'absolu, Mariage à Mendoza n'est qu'un film à ranger sous la catégorie "films de potes" ou celle des Roads Movies, ni plus, ni moins réussi que ça... Mais comme souvent avec les films de potes, sa sympathie l'emporte, et comme souvent avec les road movies, on se laisse aller... Mariage à Mendoza nous offre aussi un joli duo d'acteurs... Voilà donc pourquoi nous avons apprécié à la rédaction...

Lire la suite...

My Movie Project (movie 43 - Peter Farrelly, Griffin Dunne, Brett Ratner, etc., 2013)


tags | , , , , , , , , ,

0 comments

Deux adolescents partent à la recherche du film interdit absolu sur Internet : Movie 43, dont la vision aurait de sérieuses conséquences... Au cours de leurs recherches, ils croisent d'autres films sulfureux ou interdits...

L'histoire ? Qu'importe ! Elle n'est qu'une simple trame pour construire ce film à sketchs qui n'hésite pas à pousser les curseurs vers le "Oooooh !". My Movie Project, à grand renfort d'humour trash et pipi-caca propose un spectacle volontairement affligeant, fait de petits morceaux d'American Pie et de Hamburger Films Sandwich... Qu'importe la qualité cinématographique de My Movie Project : son objectif est ailleurs, chercher le "truc qui tue", et quelquefoisil y parvient ! On voit ensemble ce qu'il a dans la culotte...

Lire la suite...

Panique au Village (Vincent Patar & Stéphane Aubier, 2009)


tags | , , , , , , ,

0 comments

Pour l'anniversaire de Cheval, Indien et Cowboy décident de lui offrir un barbecue... Mais au lieu de commander 50 briques, ils commandent par erreur des centaines de milliers de briques ! C'est le début d'une grande aventure !

Une joyeuse hystérie, voilà l'impression que nous a laissé l'adaptation long métrage de Panique Au Village (on vous rassure, on ne connaissait pas les courts...). Imaginez de simples figurines pour enfants, telles qu'elles sont vivantes dans leurs mains, vivre les aventures (épuisantes) qu'ils leur réservent. "Alors on dirait que (...) mais en fait..." : c'est le principe de Panique au village. Traversé d'un vent de folie aussi débile que drôle, Panique au Village vous emporte loin... très loin...

Lire la suite...

Les Amants Passagers (Los Amantes Pasajeros - Pédro Almodovar, 2012)


tags | , , , , , , , ,

0 comments

L'avion en partance pour Mexico n'ira pas bien loin... Une avarie technique le force à tourner au-dessus de Tolède dans l'attente d'une piste pour atterrir  A bord, l'équipage haut en couleurs doit occuper les passagers de la classe affaire dans l'attente d'une hypothétique solution, ou d'un drame... La classe Eco ? Droguée par l'équipage ! L'ambiance ? Chaude, chaude...

Tiens ? Un film anti-crise ? C'est en tout cas comme cela que Pedro Almodovar nous annonce son retour sur les écrans. La première image des Amants Passagers annonce que ce film est une fiction, une simple fantaisie... les premières scènes ne feront pas mentir l'avertissement d'ouverture : Les Amants Passagers passe d'un sujet à l'autre comme les membres d'équipages de bras à d'autres... A bord de l'Almodovar, c'est cul à volonté, cage aux folles à gogo et perte de contrôle systématique... "A bord... Tout !" : y'a t'il un pilote dans l'avion ?

Lire la suite...

Alexandre Le Bienheureux (Yves Robert, 1967)


tags | , , , , , , , ,

0 comments

Alexandre est le plus fort de son village, sa femme le sait bien et lui donne chaque jour d'interminables listes de choses à faire, qu'il exécute en rêvant de ne rien faire ! Lorsque sa femme décède, Alexandre se couche et ne sortira plus du lit, entraînant d'autres de son village dans son sillage. Ne plus rien faire, fuir l'effort en compagnie de son chien, Alexandre rentre en résistance !

Une fois n'est pas coutume, nous laisserons les qualités techniques ou de réalisation d'Alexandre Le Bienheureux pour nous concentrer sur le thème qu'il nous propose : qu'il nous offre, même ! Alexandre le Bienheureux serait presque un film hippie avant l'heure, une ode à la liberté, l'oisiveté et la paresse... ! Une revendication du JE et un bras d'honneur au système, aux systèmes ! Yves Robert nous a concocté bien des joyaux, Alexandre n'est qu'un des petits diamants qu'il nous a laissé... Allez, toute la rédaction vous rappelle l'objet !

Lire la suite...

De l'Autre côté du Périph (David Charhon, 2012)


tags | , , , , , ,

0 comments

La femme du premier patron de France est retrouvée morte en banlieue. Le capitaine Monge, un flic parisien voué à une brillante carrière, est chargé de l'enquête, il devra collaborer avec Ousmane Diakité, simple bon flic à Bobigny, obsédé par les affaires qui mouillent les hautes personnalités... Dans l'esprit comme dans le style, ces deux flics que tout sépare devront pourtant collaborer sur cette enquête...

L'un est blanc, bourge, coincé et parisien, l'autre est black, cool et banlieusard... L'originalité est donc persona non grata dans De L'autre Côté du Périph : c'est une variation sur le thème du duo de flic, façon L'Arme Fatale, que ce vient donc se coller le ressort humoristique de l'humour autour de la différence. L'autre Côté du Periph construit une enquête qui va rapprocher le parisien et le banlieusard, et passer ses messages de la connaissance de l'autre et du vivre ensemble... Ouch ! A coté du nouveau ch'ti black préféré des Français apparaît le décidément excellent Laurent Laffite : est-ce la seule chose qui se déroule de l'autre côté du périh ?

Lire la suite...

Ex Drummer (Koen Mortier, 2012)


tags | , , , , , ,

0 comments

The Feminists, un groupe formé de 3 musiciens handicapés, est définitivement en quête d'un batteur... Dries, ancien batteur et parolier de talent, accepte de l'être et complète enfin le groupe : The Feminists est maintenant prêt pour participer à un important concours. Le quotidien des membres de The Feminists est à l'image de leur musique : instantané, destroy et No Future !

A la rédaction, le punk, on y connait rien, en revanche même sans en connaitre la définition, on sait reconnaître un chat quand on en voit un, et Ex Drummer est un film résolument punk ! Si "Punk's not dead", comme le montrait récemment encore Le Grand Soir, est toujours vrai, ici, il ne ne va pas de concert avec "No Future"... Koen Mortier semble avoir un bien bel avenir de réalisateur, son Ex Drummer, qu'on l'aime ou non, qu'on le comprenne ou non est un bel objet... Punk, mais sexy !

Lire la suite...

Bêtes de Scène (Best In Show - Christopher Guest, 2000)


tags | , , , ,

0 comments

A Philadelphie, Le Mayflower est LE concours duquel sortira le meilleur chien... Caniche, Saint-Hubert, Shin-Tzu ou Norwich, toutes les races s'y confrontent pour décrocher la prestigieuse récompense, à moins que ce ne soit leur maître... ? La personnalité de ces toutous, n'est rien comparée aux humains qui les accompagnes, bien plus intéressants encore...

Tel chien, tel maître... Enfin, c'est ce que l'on aurait envie de dire, mais les quadrupèdes sont quand même bien plus simples et solides que les bipèdes. Best In Show est une charmante comédie sur ces drôles de passionnées qui font concourir leurs chiens. Derrière chaque toutou de compét' se cache un névrosé de compét', sinon un indécrottable passionné, prêt à tout pour montrer que son compagnon est le meilleur de sa catégorie, le meilleur de tous ! Galerie de portrait (bestiaire devrait-on dire), Bête de Scène pose un regard amusé et distrayant sur ce petit monde. La rédaction étant aussi amatrice de bêtes à poil que de cinéma, nous ne pouvions rater l'occasion de vous présenter l'objet...

Lire la suite...

Steak (Quentin Dupieux, 2007)


tags | , , , , , , , ,

0 comments

 Blaise sort d'un institut psychiatrique. Il retrouve Georges, son ami d'enfance, mais celui-ci ne souhaite plus traîner avec lui : ce qu'il veut, c'est intégrer la bande des Chivers, toujours impeccables, toujours parfaits ! Se sentant rejeté, Blaise tente à son tour d'intégrer la petite bande : une rivalité s'installe entre eux...

Avant Wrong (pour lequel nous serions prêt à aller contre notre éthique journalistique et, en douce, lui remonter sa note de 8 à 9...) et avant Rubber, Quentin Dupieux nous avait donné ce Steak à nous mettre sous la dent... Deux losers, un poil déphasés avec les réalités, en quête de reconnaissance faisaient des pieds et des mains pour intégrer une bande délicieusement ringarde, c'est Eric & Ramzy qui s'y collaient, armés de leur humour "légèrement" décalé... Le résultat n'est pas aussi spectaculaire et séduisant que son récent Wrong, mais Steak avait déjà de quoi séduire les spectateurs en quête de "différence". Petit tour d'horizon de ce morceau, qui à coup sûr déconcertera plus d'un spectateur...

Lire la suite...

Grabbers (Jon Wright, 2012)


tags | , , , , , ,

0 comments

Une créature extraterrestre à tentacules débarque sur la petite ile de Erin Island, en Irlande. Ciaran et Lisa, deux policiers et Alan, un scientifique, découvrent qu'elle se repaît de sang, mais pas si celui-ci contient de l'alcool. En attendant de neutraliser la bestiole, il convient avant tout de se réfugier au pub et de se saouler pour maximiser leurs chances de survie.

Ce petit film fantastique d'invasion anglo-irlandais est à ranger à côté de Attack The Block ou autres Cockney vs Zombies, sortes de parents éloignés du drolissime Shaun Of The Dead  . Invasion, humour et identité irlandaise (la bière !) se disputent la vedette sans aucune autre prétention que de remplir ses 80 minutes. Une fois que la rédaction vous a dit ça, elle vous a tout dit sur Grabbers ! Un poil attachant, Grabbers est aussi vite oublié, alors faisons vite le tour de la petite île de Erin avant que le Grabber ne se'en retourne sur sa planète...

Lire la suite...

Wrong (Quentin Dupieux, 2011)


tags | , , , , , , , , ,

0 comments

Dolph se réveille comme tous les matins à 7h60, mais ce matin, Paul, son chien,  n'est plus là... Bouleversé par sa disparition, le quotidien de Dolph s'en trouve ébranlé. Son jardinier, le mystérieux Maître Chang, le détective chargé de retrouver Paul ou Emma, la vendeuse de pizza qu'il ne connaît pas qui vient vivre chez lui, émaillent ses jours de solitude dans de bien curieuses trajectoires...

Sans doute la rédaction de Doorama est très friande de ces cinéastes "arty" et ésotériques, génies où escrocs... De Wes Anderson (arty ?) à David Lynch (ésotérique ?), et on pensera aussi au délicat Cashback, il y a de ces cinémas qui nous enthousiasment. Nous rangeons Wrong dans cette catégorie, parmi ces "ovnis" que l'on observe avec le cerveau qui s'emballe, sans pour autant être certains de ce que l'on en pense... Une expérience... Et quelle expérience que de retrouver de nouveau réunis Flat Eric avec son papa Quentin Dupieux (aka Mr. Oizo), puisque Flat Eric fait l'un des plus beaux caméo de cette décennie dans le panier de Paul le chien ! Wrong nous embarque pour "nulle-part-land", quelque part entre ici et ailleurs...

Lire la suite...

Broken Flowers ( Jim Jarmush, 2005)


tags | , , , , , , ,

0 comments

Don Johnston, avec un "t", reçoit un jour une lettre d'une de ses anciennes (et nombreuses) conquêtes, lui annonçant qu'il a un fils. L'absence de nom sur la lettre l'entraîne à entamer une tournée de ses ex, afin de découvrir qui d'entre elles est la mère de ce fils qu'il ne connait pas. Un seul indice : la lettre a été tapée en rouge sur du papier rose...

Pour certains, Jarmush est ce cinéaste un peu Arty de Stranger Than Paradise ou Down By Law, pour d'autres il est le papa de Ghost Dog, film plutôt unique dans sa filmographie. Une chose est sûre, Jim Jarmush, aime ses acteurs et ses films décrivent avant tout des personnages plutôt que des histoires à proprement parler. Sensible, drôle et décalé, c'est Bill Murray qui se charge ici à donner vie à un Don Juan en quête de réponses : Road Movie paternel, c'est parti !

Lire la suite...

Moi, Moche et Méchant (Dispecable Me - Chris Renaud, Pierre Coffin, 2010)


tags | , , , , , ,

0 comments

Gru est méchant, très méchant, c'est sa nature, il aime être méchant. Pour regagner sa place de N°1 de méchants, il fomente un plan diabolique pour voler la lune. Mais il a pour cela besoin d'adopter, le temps d'accomplir son méfait, trois orphelines. Gru serait il en train de s'attacher à ses trois pensionnaires ?

Comment être méchant avec Moi, Moche et Méchant ? La rédaction, à ses heures, est plutôt consommatrice de Schrek, d'Age de Glâce, ou de quelques Pixar bien pesés, et ce nouvel animé 100% numériques a tout à fait réussi à emmener les adultes que nous sommes (paraît-il) dans le monde corrompu des enfants. On peut trouver à redire sur Moi, Moche et Méchant, ici à la rédaction, nous avons en tous cas trouvé quoi vous en dire...

Lire la suite...

40 ans, Mode d'Emploi (This is 40 - Judd Apatow, 2013)


tags | , , , , , , , , , ,

3 comments

Pete et Debbie ont deux filles. A l'aube de leur 40 ans, leur passage à la nouvelle décennie s'accompagne de changement et de questionnements au sein de leur couple... Debbie vit mal le compteur des années, Pete ne parvient pas à rendre son entreprise rentable, les enfants n'apportent pas que des satisfactions et la famille est soit absente, soit trop présente... Et si 40 ans n'était pas un cap si facile que ça à franchir ?

Judd Apatow à ses fans... Cinéaste emblématique de ce qui pourrait être appelé "la nouvelle comédie américaine", il est représentatif de cette vague de comédie à cheval entre le pur divertissement, limite graveleux, genre American Pie, et la comédie douce-amère empreinte d'un regard social sur notre société (et nous, à la rédaction, nous mettons Super Grave dans cette catégorie, nous adorons cette "teen-comédie" (teen ?) parfaitement maîtrisée). Apatow à donc une pâte et il n'est pas non plus désagréable que celle-ci s'inspire des séries qui cartonnent pour construire ses personnages ! 40 ans, Mode d'Emploi : mode d'emploi !

Lire la suite...

Camille Redouble (Noémie Lvovsky, 2012)


tags | , , , , , , ,

0 comments

Un jour de l'an, Camille quitte le présent pour se réveiller âgée de 16 ans, à l'époque de son lycée. La magie qui l'étreint lui permet de retrouver ses parents disparus, ses amies, mais aussi celui qui partagera sa vie. C'est bien là le problème, car dans le présent, Eric, l'homme de sa vie, la quitte, la séparation est douloureuse. Avec cette nouvelle possibilité d'écrire sa vie et d'éviter cette déception amoureuse, Camille fuit celui qui partagera sa vie...

Preuve que le spectateur n'est pas qu'un crétin sans goûts doté d'une Carte Bleue (bancaire ou commençant par un U...), Camille Redouble s'est attiré ses bonnes grâces, là où Les Seigneurs d'Olivier Dahan, n'a pas rencontré tout le succès qu'il s'auto-destinait. Vent frais du troisième trimestre 2012, Camille Redoubla avait créé la surprise et soulevé bien des enthousiasmes, à juste titre...

Lire la suite...

Les Seigneurs (Olivier Dahan, 2012)


tags | , , , , , , ,

0 comments

Un footballeur sur le déclin, accepte de devenir entraîneur de l'équipe de Molène, dont la réussite de son équipe pourrait sauver l'entreprise locale de conserverie traditionnelle de la fermeture. Pour atteindre son objectif, Patrick recrute une brochette d'anciennes pointures, sur le déclin elles aussi...

Il suffut de découvrir son (impressionnante) distribution pour embrasser Les Seigneurs de Olivier Dahan : une comédie sur-calibrée, conciliant humour et émotion, qui visait, à n'en point douter, le carton comique de l'année. A l'image de La Vérité Si Je mens, Les Seigneurs échaffaude donc un scénario basé sur la construction d'un projet "quitte ou double", dont relever le challenge permet de concentrer des personnages riches en couleurs et attachants... Sur la pelouse des Seigneurs, constelée de "beautiful losers" : carton rouge ou carton plein ?

Lire la suite...

7 Psychopathes (Seven Psychopaths - Martin McDonagh, 2012)


tags | , , , , , , , , , ,

0 comments

Marty a bien le titre de son prochain scénario, "7 psychopathes", mais pas l'histoire. C'est Billy, son ami kidnappeur de chiens, qui va l'aider à construire son histoire, il va même lui apporter des vrai psychopathes, dont Charlie, un gangster violent, prêt aux pires extrémités pour récupérer le Shi-Tzu que Billy a kidnappé... Doucement, mais sûrement, de vrais psychopathes entourent Marty...

Le nom de Martin McDonagh ne vous dit peut-être rien, mais on lui doit le discret, mais excellent, Bons Baisers de Bruges, ainsi que le sympathique L'Irlandais. L'homme est britannique, son cinéma est simple, voire même sans panache, mais souvent diablement sympathique et divertissant, jamais bête. 7 Psychopathe est donc son nouveau film, moins européen que les précédents, plus américain en fait, mais aussi armé d'un casting gentiment alléchant, en plus de sa phrase d'accroche savoureuse "c'est comme les 7 mercenaires, mais avec des psychopathes"...

Lire la suite...

John Dies At The End (Don Coscarelli, 2013)


tags | , , , , ,

0 comments

David et John sont deux potes qui se frottent au paranormal à leurs heures perdues. Lors d'une fête, ils prennent une drogue, la "Soja Sauce", qui leur permet de voir les réalités parallèles. Ils vont surtout devoir se battre contre les créatures qui tentent d'investir notre monde, finalement si calme !

Don Coscarelli est aux commandes de cet ovni un peu fourre-tout. L'homme de Phantasm, du paraît-il excellent Bubba Ho-Tep, et de Dar l’invincible (un genre de Conan qui parle aux animaux dans les 80's... avec l'acteur de la série V : tout un programme !) balance un film original, drôle et déjanté qui brasse les créatures et les mondes parallèles. Vif et surprenant, John Dies At The End l'est, mais il est aussi un puissant "diviseur de rédaction"...

Lire la suite...

Mais Qui a Re-Tué Pamela Rose ? (Kad Merad et Olivier Baroux, 2013)


tags | , , , , , , , ,

0 comments

10 ans après leur enquête, les officiers Ripper et Bullitt sont de nouveau réunis quand le Shériff de Bornsville leur annonce que quelqu'un a volé le cercueil de Pamela Rose. Leur enquête va rapidement les mettre sur la piste d'un complot pour assassiner la présidente des Etats-Unis of America...

Y'a t'il un Pilote dans Mais Qui a Re-Tué Pamela Rose ? C'est la question que l'on se pose dans cet enchaînement ininterrompu de rafales de gags et d'absurde assumé et barré. Ne se refusant rien, Kad et Olivier s'offrent un film sur mesure où ils retrouvent le terrain de jeu de l'humour de La Grosse Emission, mélange d'esprit ZAZ, façon Z Y'a t-il un pilote Dans L'avion, et de celui hérité des Nuls... Mais Qui a Re-Tué Pamela Rose propose le meilleur comme le pire, stop ou encore ?

Lire la suite...