Accueil

Affichage des articles dont le libellé est crise. Afficher tous les articles

Les Amants Passagers (Los Amantes Pasajeros - Pédro Almodovar, 2012)


tags | , , , , , , , ,

0 comments

L'avion en partance pour Mexico n'ira pas bien loin... Une avarie technique le force à tourner au-dessus de Tolède dans l'attente d'une piste pour atterrir  A bord, l'équipage haut en couleurs doit occuper les passagers de la classe affaire dans l'attente d'une hypothétique solution, ou d'un drame... La classe Eco ? Droguée par l'équipage ! L'ambiance ? Chaude, chaude...

Tiens ? Un film anti-crise ? C'est en tout cas comme cela que Pedro Almodovar nous annonce son retour sur les écrans. La première image des Amants Passagers annonce que ce film est une fiction, une simple fantaisie... les premières scènes ne feront pas mentir l'avertissement d'ouverture : Les Amants Passagers passe d'un sujet à l'autre comme les membres d'équipages de bras à d'autres... A bord de l'Almodovar, c'est cul à volonté, cage aux folles à gogo et perte de contrôle systématique... "A bord... Tout !" : y'a t'il un pilote dans l'avion ?

Lire la suite...

40 ans, Mode d'Emploi (This is 40 - Judd Apatow, 2013)


tags | , , , , , , , , , ,

3 comments

Pete et Debbie ont deux filles. A l'aube de leur 40 ans, leur passage à la nouvelle décennie s'accompagne de changement et de questionnements au sein de leur couple... Debbie vit mal le compteur des années, Pete ne parvient pas à rendre son entreprise rentable, les enfants n'apportent pas que des satisfactions et la famille est soit absente, soit trop présente... Et si 40 ans n'était pas un cap si facile que ça à franchir ?

Judd Apatow à ses fans... Cinéaste emblématique de ce qui pourrait être appelé "la nouvelle comédie américaine", il est représentatif de cette vague de comédie à cheval entre le pur divertissement, limite graveleux, genre American Pie, et la comédie douce-amère empreinte d'un regard social sur notre société (et nous, à la rédaction, nous mettons Super Grave dans cette catégorie, nous adorons cette "teen-comédie" (teen ?) parfaitement maîtrisée). Apatow à donc une pâte et il n'est pas non plus désagréable que celle-ci s'inspire des séries qui cartonnent pour construire ses personnages ! 40 ans, Mode d'Emploi : mode d'emploi !

Lire la suite...

Cogan : Killing Them Softly (Andrew Dominik, 2012)


tags | , , , , , , , , ,

0 comments

Dans l'Amérique de Bush, deux petits truands braquent un cercle de jeu pour le compte d'un troisième. Le milieu de la pègre fait appel à Jackie Cogan pour trouver les responsables et leur faire comprendre leur erreur.

Thriller cynique et désincarné réalisé par Andrew Dominik, à qui l'on doit le sublime L’assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford, Cogan Killing Them Softly laissera sceptiques bien des spectateurs. Sorte de cousin de Tarantino, teinté de quelque chose des frères Cohen pour l'ironie qu'il dégage et son humour discret, Cogan Killing Them Softly est stylé, sombre, bavard, et furieusement désenchanté. Andrew Dominik est un homme dont la rédaction va guetter les prochains films avec attention et fébrilité...

Lire la suite...