Accueil

Affichage des articles dont le libellé est gosling. Afficher tous les articles

Only God Forgives (Nicolas Winding Refn, 2013)


tags | , , , , , , ,

0 comments

A Bangkok, le frère de Julian est assassiné par la police locale. L'arrivée de sa mère pour récupérer le corps, va le pousser à chercher vengeance.

Oui, c'est avec un scénar digne des plus mauvais films de Van Damme que l'auteur de Drive nous revient sur les écrans... Nicolas Winding Refn retrouve Ryan Gosling et nous offre un film comme il en a le secret : excessivement violent, d'une beauté visuelle hyper travaillée et explorant les codes d'un genre comme il l'avait fait avec Valhalla Rising (Le Guerrier Silencieux), comprenez donc comme aucun autre ! Beaucoup détesterons le nouveau Refn... nous non : bien au contraire même !

Lire la suite...

Les Marches Du Pouvoir (George Clooney, 2011)


tags | , , , , ,

0 comments

Les Marches du Pouvoir a tout de l'excellent film. Un splendide casting, une réalisation académique, mais absolument parfaite de maîtrise et de justesse, et un sujet excellemment bien travaillé. Suivons donc le beau Ryan Gosling en jeune conseiller politique de la campagne du beau gouverneur George Clooney et découvrons (?) les rudesses de cet univers.

Depuis plusieurs films maintenant, George Clooney ne cesse de nous prouver qu'il est maintenant l'un de ceux sur lequel il faut compter dans le cinéma américain, par ses talents de réalisation, et les sujets qu'il aborde. Il décortique ici les mécanismes cyniques d'une campagne afin de mettre en lumière ce que cela coûte aux hommes de bonne volonté : le résultat final se dessinera sous la forme d'un filigrane noir et désenchanté.

Les Marches du Pouvoir a donc tout de l'excellent film... Pourtant il ne parvient pas à convaincre complètement.
Il n'apporte rien que nous ne connaissions déjà sur l'âpreté du monde politique, et si parfaite et passionnante soit l'observation de ce petit monde, la charge s'avère en fin de compte presque politiquement correcte ! Cette timidité empêche le film de se hisser "au sommet des marches", le privant de l'ampleur critique que le sujet appelait et laisse ces Marches du Pouvoir juste en dessous de ces films qui marquent réellement.
Ceci étant dit, du cinéma de cette qualité, on en mangerait bien tous les jours !

.

All Good Things (Love & Secrets) (2011)


tags | , , ,

0 comments



On suit gentiment ce mystère irrésolu qui rappelle "Le Mystère Van Bullow", mais après ses 2h00 on se dit quand même que ce temps aurait été plus intelligemment utilisé à voir ou revoir autre chose...

Si Kirsten Dunst nous livre ici une superbe interprétation, Ryan Gosling, lui, ne parvient hélas pas à trouver le jeu juste pour donner suffisamment corps à l'ambiguité de son personnage.

All Good Things n'ennuie pas... ne surprend pas... il se contente de simplement protéger le dénouement de son intrigue derrière une réalisation académique et sans audace, réussissant ainsi à nous emmener jusqu'au générique de fin sans nous fatiguer.

.

Drive (Nicolas Winding Refn, 2011)


tags | , , , ,

1 comment


Fascinant, envoutant et sensuel (si, si!), Drive est une mise en scène en état de grâce, un film incroyablement réussi et passionnant. Ryan Gosling donnerait presque envie d'abandonner son hétérosexualité tant il donne humanité à son personnage, pourtant sans presque rien en dévoiler (comme le faisait dejà le "Guerrier Silencieux", du même Nicolas Winding Refn, lui aussi sans passé, sorti de nulle part, tel le Pale Rider...).

Drive est un diamant aux multiples facettes, chacune d'elles hissant le film à coté de nos plus jouissifs souvenirs de Cinéma.

.

Crazy, Stupid Love (2011)


tags | , , , ,

0 comments



Même si l'ensemble ne nous submerge pas sous l'originalité et la nouveauté... Même si la mièvrerie n'est pas complètement absente, cette romance humoristique sur l'Amour réussi parfaitement à capter toute notre attention et nous faire passer 2 heures des plus agréables, sourire aux lèvres et humeur amoureuse en tête.

C'est sympa et (très) drôle. Idéal pour se détendre sans "consommer" passivement.
.