Accueil

Affichage des articles dont le libellé est vincent cassel. Afficher tous les articles

Le Moine (Dominik Moll, 2011)


tags | , , , ,

0 comments


L'ambiance et le style de Moll fait planer sur ce film un climat pesant, Cassel y est absolument superbe, et l'on se laisse volontiers mener, un temps du moins, parmi les voies impénétrables du Seigneur...

Hélas, plus les inquiétants jalons de cette histoire nous sont dévoilés, moins l'on y adhère. Le mystère laissant petit à petit place à un simple pied de nez du Grand Barbu, en forme de malédiction inévitable. "L'effroyable vérité" finale nous sera alors livrée sans aucune exitation, tuée dans l'oeuf par un déroulement trop prévisible.

Si de temps à autre l'auteur flirte avec le Mal, il lâche trop vite son propos, comme effrayé par la porte qu'il pourrait entrouvrir. Au lieu d'alourdir le climat de son film, Dominik Moll l'allège et frustre ainsi le spectateur de ne pas aller davantage vers le malaise et l'impalpable. La peur de Moll est au finale lâche et couarde, manquant de courage à affronter le coeur de son sujet, préférant nous conter une simple fable et sa morale, plutôt qu'une histoire forte et audacieuse.

Non dénué de tout intérêt, ce Moine là est quand même plus proche de l'ennui que de l'extase.

.